BIO

Jean-Charles de Castelbajac est un créateur et artiste. « Poncho à deux places, gilet en faux gazon, blouson "Teddy Bear" ou anorak de plumes multicolores... Les créations de Jean-Charles de Castelbajac revêtent l'aspect ludique de l'enfance et les codes du Pop Art, un style empreint de ses rencontres avec les personnalités du monde de l'art, du graphisme, de la peinture et de la musique au cours des années 1970 comme Andy Warhol, les Sex Pistols, Takashi Kenzo ou encore Raoul Hausmann. En 1980, la ligne homme de la marque voit le jour. La même année, il inaugure un département parfum au sein de sa maison et lance une première fragrance baptisée Première. A partir de 1982, il s'engage dans une série de collaborations avec pléthore d'artistes contemporains pour la réalisation de robes-tableaux peintes. Jean-Charles Blais, Robert Combas, Loulou Picasso, Ben, Annette Messager, Gérard Garouste, Hervé Di Rosa, Miquel Barceló vont alors faire équipe avec le créateur pour concevoir des collections de vêtements-œuvre d'art qui, dès le début des années 1980, suscitent des manifestations à travers le monde.

 

Jean-Charles de Castelbajac is a designer and an artist. “The poncho for two, the astro turf body warmer, the ‘Teddy Bear’ jacket or the anorak made of multicolored feathers… Jean-Charles de Castelbajac’s creations take on the playful aspect of childhood and pop art codes, in a style inspired by his encounters with personalities of the worlds of art, graphic arts, painting and music through the 70’s, such as Andy Warhol, the Sex Pistols, Takashi Kenzo and Raoul Hausmann. In 1980, the menswear line was launched. That same year, Jean-Charles de Castelbajac opened a perfume department within his house and introduced a first fragrance called ‘Première’. From 1982, he began to collaborate with a plethora of contemporary artists to design painting-dresses. Jean-Charles Blais, Robert Combas, Loulou Picasso, Ben, Annette Messager, Gérard Garouste, Hervé Di Rosa, Miquel Barceló thus teamed up with the designer to create collections of clothes-works of art which, in the early 80’s, were put on show all over the world.

1953 / Nice

1973 /  La Coupole /  Red Harley Davidson “DuoGlide 1956” ‒ Photo Robert Malaval

1973 / 24 ans à la Coupole avec  Malcolm McLaren, Sylvain Sylvain des New York Dolls et Marie France // My 24th birthday at La Coupole with Malcolm McLaren, Sylvain Sylvain from the band New York Dolls and Marie France - Photo Serge Bramly

 En 1985, Jean-Charles de Castelbajac est le premier créateur de mode invité à une exposition au Musée d'Art moderne de Troyes. En 1986, une exposition lui est consacrée au Fashion Institute of Technology de New York et est suivie, en 1988, d'une autre baptisée Antikörper à l'Académie des Arts Appliqués de Vienne où il enseigne la mode depuis 1985.

 

En 2000, le créateur présente sa première et unique collection de haute couture baptisée Bellintelligentzia. L'année suivante, le second parfum de la maison, Doudou, voit le jour. En 2006 et 2008, deux rétrospectives consacrées au travail de Jean-Charles de Castelbajac sont inaugurées, la première au Victoria & Albert Museum de Londres et la seconde au Musée de la mode de Paris, sous l'intitulé Gallierock. » [vogue.fr]

 

In 1985, Jean-Charles de Castelbajac was the first fashion designer to ever be invited to show at the Museum of Modern Art in Troyes. In 1986, an exhibition was dedicated to him at the Fashion Institute of Technology of New York, followed by another exhibition in his honor called ‘Antikörper’ in 1988, at Vienna’s Academy of Applied Arts, where he taught fashion from 1985.

In 2000, the designer presented his first and unique couture collection under the title ‘Bellintelligentzia’. The following year, the house’s second perfume, Doudou, came out. In 2006 and 2008, two retrospectives dedicated to Jean-Charles de Castelbajac’s work were inaugurated, the first at the Victoria & Albert Museum in London and the second, named ‘Gallierock’, at the Musée de la mode in Paris.” [vogue.fr]

 

Juillet 1997 / Au lendemain des Journées Mondiales de la Jeunesse avec le Pape Jean Paul II et Monseigneur Lustiger // The day after the WYD with Pope John Paul II and His Eminence Lustiger

1980 / Avec Raymond Loewy // With Raymond Loewy

The triumph of the Signs en 2009 à Paradise Row à Londres, The tyranny of beauty en 2010 à la B.A.N.K à Paris, ou encore The dawn of innocence en 2013 au 104 à Paris ou encore à Shades of Tomorow, une exposition de peintures à la galerie Art Delight à Séoul en 2015. Parmi ses performances, l’artiste à présenté Astronomy Domine, la cristallisation de la statue de Henri IV sur le pont Neuf à Paris en 2010, Ceremony au Mac/Val de Vitry en 2011, Fantômes, un spectacle spatial pour Lille 3000 en 2012... Il est également l’artiste représentant la France pour l’année de la France en Corée en 2016 où il cristallise la statue monumentale du Roi Sejong intitulée King of the Signs avant de mettre en scène une performance artistique mêlant street art & live performance pour la clôture de ce rendez-vous culturel international.

 

“The Triumph of the Signs” at Paradise Row in London in 2009, “The Tyranny of Beauty” at the B.A.N.K in Paris in 2010, “The Dawn of Innocence” at the 104 in Paris in 2013, or “The Shades of Tomorrow”, a painting exhibition at the Art Delight gallery in Seoul in 2015. Among his performances, the artist presented “Astronomy Domine”, a crystallization of the Henri IV statue on Pont Neuf in Paris in 2010; “Ceremony” at the Mac/Val in Vitry in 2011; “Fantômes”, a spatial show for Lille 3000 in 2012… He was also the artist who represented France for the France-Korea year in 2016, for which he crystallized the monumental King Sejong Statue in a creation called “King of Signs”, before staging an artistic performance mixing street art and live performance for the closing ceremony of that international cultural event.

© 2018  Monsieur Jean-Charles de Castelbajac

 -   Réalisation du site : Hubert de Castelbajac

-    Mentions légales

-    CONTACT