EXIBITIONS

40 PASSAGES

Mannerheim Gallery, Paris

Pour cette exposition à la Mannerheim Gallery, Jean-Charles de Castelbajac a imaginé et dessiné 40 passages d’une collection de mode utopique et onirique. 40 passages, 40 ponts, 40 portes, 40 chemins, 40 femmes tels des sas vers l’inconnu. L’artiste a toujours aimé ce mot «passage» utilisé traditionnellement dans tous les dé lés de mode pour signier chaque modèle délant tel un passage vers l’invisible. Ce terme quanti e ainsi la grandeur d’un show. Il a, au travers de ses collections, voulu raconter des histoires. En 40 ans de mode, il a raconté des milliers d’histoires...

« Pas Sage » du tout !

 

Dans cette série de dessins, Jean-Charles de Castelbajac fusionne sans tabou les codes de l’artiste et du créateur. Il s’approprie et détourne les corps, le sou e, les vêtements, la peau et les sens dans un rythme d’accidents successifs. La mode est le mouvement, l’art est le sou e. Dans ce nouveau siècle décomplexé par le numérique, l’art doit prendre une autre forme, active et activiste. La mode en est le meilleur médium de propagation devenant ainsi un art voyageur, un art-virus, un art de «vibre ».

 

« L’art est le soue, la mode est son corps qui court ». Dans ce défilé imaginaire, sur ce catwalk de papier, se percutent ses inspirations d’hier et d’aujourd’hui en un élan triomphant d’une mode « étend’Art » . Depuis quelques années, Jean-Charles de Castelbajac multiplie les performances. Avec ses « Tableaux Humains », il peint sur des robes de toile achevant ainsi sa vision de l’art en mouvement.

 

For this exhibition at the Mannerheim Gallery, Jean-Charles de Castelbajac imagined and drew 40 passages of a utopian and dreamlike fashion collection. 40 passages, 40 bridges, 40 doors, 40 paths, 40 women as airlocks to the unknown. The artist has always loved this word, “passage”, traditionally used in all fashion shows to qualify each model walking the runway, as they would pass towards the invisible. This term indicates how grand the show is. Through his collections, he’s always wanted to tell stories. In 40 years of fashion, he’s told thousands of them…

 

In this series of drawings, Jean-Charles de Castelbajac merges the artist’s and the designer’s codes without taboo. He appropriates and diverts the bodies, the soul, the clothes, the skin and the senses in a rhythm of successive accidents. Fashion is movement, art is soul. In this new century uninhibited by the digital technology, art must take on a new form, active and activist. Fashion is its best medium, and thus becomes a nomadic, viral, vibrating art.

 

“Art is the soul, fashion is its running body.” In this imaginary fashion show, on this paper catwalk, his past and present inspirations collide in a triumphant run-up of an “étend’Art” fashion. For several years, Jean-Charles de Castelbajac has multiplied performances. With his human paintings, he paints on canvas dresses, thus achieving his vision of an art in motion.

© 2018  Monsieur Jean-Charles de Castelbajac

 -   Réalisation du site : Hubert de Castelbajac

-    Mentions légales

-    CONTACT